photo auteur.jpg

Nicolas DAVIDO

Édentement mandibulaire postérieur atrophié : le point sur la greffe autogène. Techniques et arbre décisionnel.

Séance 2B - vendredi 25 mars 16h3

La réussite d’un traitement implantaire repose sur une quantité́ osseuse horizontale et verticale suffisante. Dans certains cas, les pertes osseuses chez nos patients sont transversales et verticales. La difficulté́ de reconstruire ces pertes tridimensionnelles au niveau du secteur postérieur mandibulaire représente un véritable challenge dans notre pratique chirurgicale. Les volumes osseux reconstruits exercent des tensions importantes sur les tissus mous pouvant entraîner une ouverture primaire du lambeau et un échec opératoire. Nous verrons donc comment éviter ces complications au travers de cas cliniques du secteur postérieur mandibulaire. Après avoir rappelé les indications, contre-indications et fait un état des lieux de la littérature, nous décrirons les étapes chirurgicales détaillées de cette technique par prélèvement autogène initialement mise au point par Fouad Khoury.

Spécialiste qualifié en chirurgie orale

Ancien Interne des Hôpitaux de Paris

Ancien Assistant Hospitalo-Universitaire en chirurgie orale (Paris 7)

Diplôme d'Etudes Supérieures en Chirurgie Buccale (Paris 7)

Master 2 Recherche spécialité Neurosciences (Paris 6)

CES d'Odontologie Chirurgicale (Paris 7)

DIU de Pathologie de la Muqueuse Buccale (Paris 6 - Tours - Montpellier)

Attestation d'Etudes Approfondies en Chirurgie Dentaire (Paris 7)

Chargé de cours au DU de Paris VI sur la chirurgie pré implantaire

Fondateur de PBR Academy, organisme de formation continue sur la chirurgie osseuse pré implantaire