Olivier Etienne

Olivier ETIENNE

« L’édenté total : Indications et implications clinique des différentes options prothétiques»

Séance 3B - samedi 14 janvier 12h00

 

La thérapeutique de l’édenté total n’a cessé d’évoluer ces dernières années, particulièrement depuis les succès enregistrés par l'utilisation des implants dentaires. Les doléances liées à l'instabilité et au manque de rétention, particulièrement importantes à la mandibule, peuvent être efficacement évitées grâce aux implants, utilisés comme moyen de rétention complémentaires.

 

Face à un édentement total, trois options thérapeutiques peuvent être envisagées :

- la prothèse amovible à complément de rétention, 

- la prothèse fixée sans fausse gencive,

- la prothèse fixée avec fausse gencive.

 

L'option implantaire, associée aux trois solutions, peut être retenue dès lors qu’aucune contre-indication médicale ou loco-régionale n’existe. Lorsque les implants sont envisageables et souhaités, il est nécessaire de réaliser une étude préalable, basée sur des modèles d’étude montés en articulateur à la dimension verticale souhaitée et à partir desquels le projet prothétique peut être réfléchi. En particulier, le volume prothétique disponible et la ligne du sourire conditionnent grandement l’approche prothétique indiquée. En ce sens, les logiciels de simulation spécifique permettant un smile design préalable, sont une aide moderne à la décision.

 

Le choix de l’option prothétique étant arrêté, la réalisation des prothèses amovibles constitue un préalable systématique. Dans ce cadre spécifique, les guides chirurgicaux sont réalisés à posteriori, par duplication des prothèses d’usage. Quatre étapes se succèdent alors : la validation de ce projet prothétique, la réalisation du guide radiologique, la validation des possibilités implantaires au moyen d’examens radiographiques, puis la préparation des guides chirurgicaux.

 

En prothèse amovible totale à compléments de rétention, la première phase d’étude doit permettre de faire le choix le plus judicieux parmi les systèmes disponibles. Parmi toutes les attaches de précision supra-implantaires disponibles, les attaches sphériques et les barres sont les plus utilisées et les plus décrites dans la littérature. Cependant, dans certaines situations cliniques spécifiques, l’utilisation de ces deux systèmes peut ne pas être indiquée. En réponse, les industriels ont développé des alternatives comme les systèmes télescopes ou le système Locator®. Enfin, dans certaines situations très spécifiques, le recours à une option de type inamovo-amovible, comprenant un système barre/contre-barre, peut être envisagé. 

 

En prothèse fixée, la hauteur et la visibilité des dents prothétiques dans le sourire sont des éléments cruciaux qui engageront le praticien vers des options avec fausse gencive ou non. Il conviendra alors à ce stade de choisir les matériaux restituant le rose et le blanc, entre l’option ‘tout céramique’ et l’option ‘tout résine’ (généralement sur barre transvissée).

 

Lors de cette conférence, nous aborderons successivement les critères de choix des différentes options, puis les étapes clefs de la réalisation clinique de ces prothèses. Ces différents « pas-à-pas » cliniques mettront en évidence l’importance du respect des procédures qui est le seul garant du succès prothétique et de sa pérennité.

Maitre de Conférences des Universités - PH à temps partiel
Responsable de la sous-section Prothèses, Strasbourg

Co-responsable du DU d'esthétique du sourire, Strasbourg
Pratique libérale à temps partiel